Je ne sais pas s'il existe un mot pour décrire ça. L'intimité ? Oui, dans une certaine mesure. Une sorte de sommet dans l'intimité, alors. La sensation que vous avez quand quelque chose vous touche de si près que vous en frissonnez. Ça peut être de la musique, des mots, des images. Ça peut être aussi la proximité d'une autre personne.

Vous savez ? Le battement de votre cœur, lourd, bas dans la poitrine, animal. Le souffle en écho. La sensation de plénitude. D'absolu. Vous venez de déposer vos 21 grammes tout palpitants au creux d'une paume. Un doigt l'effleure et au cœur de cet instant, c'est comme si l'autre savait tout de vous et que c'était la plus juste chose qui puisse vous arriver à ce moment-là.

Il y a des gens avec qui on sait, que cet instant est partagé, qu'il ou elle ressent le même genre de choses.

D'autres pour lesquels on ne perçoit que la partie qui nous concerne.

Pour autant que vous sachiez, l'autre est peut-être, si près de votre essence, en train de faire sa liste de courses.

Ça n'a finalement pas une si grande importance, d'ailleurs. Comme un orgasme solitaire né de la pensée d'un(e) autre, c'est peut-être vous qui imaginez l'essentiel. Mais le plaisir est bien réel.

Et puis la redescente. Le manque de ce qui vous a rempli si fort. L'envie d'y retourner. La sagesse qui vous murmure que la vie serait invivable si elle se jouait à ces hauteurs en permanence. Le retour au normal. Oui, mais bientôt, alors, d'accord ?

Parce que cette caresse-là sur votre âme vibrante, ça ressemble fort à un rendez-vous avec votre vie.

PXL_20240208_070305523.jpg, févr. 2024

Commentaires

1. Le dimanche 11 février 2024, 14:05 par la mume

Invivable peut-être si haut, mais sans c'est une certitude, c'est invivable! Je le "sais" très bien, alors fait des cures aussi souvent que possible, tricotes toi des souvenirs pour quand le temps ce salaud nous laisse en rade.

2. Le dimanche 11 février 2024, 16:07 par Sacrip'Anne

la mume will do. Je t'embrasse.

3. Le lundi 12 février 2024, 00:34 par gilda

Je ne saurais dire pourquoi mais en lisant ce billet, je m'inquiète pour toi. J'espère que malgré tout, ça va.

4. Le lundi 12 février 2024, 08:49 par Sacrip'Anne

Gilda oh c'est gentil, c'est effectivement en termes d'avanies l'une des pires périodes de ma vie, depuis 18 mois, mais je fonctionne :) T'en fais pas (trop), va. Des bises

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

:) :devil: ;) 8-) :p :-D :sick: 0:-) :blush: @-I :-( :heart: :-* :gasp: p-) :mute: >< :sarc: :badass: :yum: :?:

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://sacripanne.net/trackback/2695