Or donc voilà. Je boucle une année de plus et pas n'importe laquelle.

Que s'est-il passé cette année ? Ma mère a eu deux cancers. Qu'elle a éradiqués, à l'heure où nous nous parlons. Pourvu que ça dure ainsi.

Ne nous trompons pas, c'est elle qui a été malade et c'est à elle qu'est revenu le plus dur des boulots, espérer que la médecine sauve sa peau. Ce qu'elle a fort bien fait, d'autant que plus les commentaires des blouses blanches insistent sur les résultats inespérés, plus on prend la mesure du fait que c'était bien mal engagé pour elle.

Mais quand même, ces maladies, elles en mettent aussi un grand coup à l'entourage. Du coup j'ai été une amie pas trop présente pour ma grande sœur d'adoption qui s'en est cogné un aussi. Impossible d'être trop près d'elle sans lui faire porter mes inquiétudes. Même sans dire un mot, elle aurait senti. Je suis sûre qu'elle sait pourquoi, j'espère qu'elle ne m'en veut pas trop.

J'émerge très (trop) lentement de ce gros choc à mon socle. Je suis à peu près sûre, même, de ne plus jamais être exactement la même. De mon côté aussi il y a eu des absents, des à qui on ne peut pas demander, des sur qui on aurait aimé compter mais qui se sont dérobés. Et puis celles et ceux qui ont été là. Mes sorcières et aussi une gratitude infinie à mon amie Joëlle qui ne sait même pas à quel point elle m'a tenue debout. Et mes chats, indispensables consolateurs.

Il y a aussi eu, dans tout ce bouleversement, de grands moments professionnels, cette année. Le constat que plus personne parmi ceux qui m'importent n'est à convaincre de l'utilité de ce que je fais. Un combat acharné de 10 ans de pédagogie et de conviction passionnée. Et donc j'ai encore passé l'année à travailler pour aider vos patrons à comprendre qu'ils n'ont rien à gagner à mal vous traiter. La route est longue et ne sera jamais finie, je crains. Mais à défaut d'être essentielle dans la littérature, au moins j'ai un petit sentiment d'utilité fugace, plus que si je faisais la même chose pour vendre des armes, en tout cas.

Et aussi plus légèrement des moments de grande écriture-rigolade, de grande camaraderie en équipe ou de jouissance absolue à répondre à un brief absolument chiant pour arriver à faire rigoler l'open space avec ce grand moment culinaire avec le produit fini. J'aime faire rire les gens que j'aime, même au bureau.

(Je suis la personne qui, quand on lui demande un article sur un sujet d'une platitude confondante, y case des pitreries du genre non, la tarte Tropézienne n'entre pas dans le cadre du régime Méditerranéen. Dénoncez moi si vous voulez)

(Oui, en plus, je suis fière de moi).

Un nouveau bureau qui me permet de profiter beaucoup plus de la vie Parisienne. J'adore.

Mon vieux comte Russe de pacotille (ou pas ?) et son homme de compagnie vivent aussi toujours dans un coin de ma tête. Parfois je note une idée, un bout de chronologie. Rien n'a vraiment avancé mais je ne l'ai pas oublié non plus.

Toujours régulièrement des voix pour encourager cette pente là (merci à vous), de l'écriture pour autre chose que mon patron ou mon blog. Jusqu'à présent j'ai été trop paresseuse et pas assez courageuse pour l'explorer. Mais tant qu'on est pas mort il reste une chance, non ?

Des rencontres aussi, plein. C'est marrant comme on passe des années à ronronner dans son coin et tout d'un coup une série de nouvelles têtes se pointent dans votre vie. J'aime ça. La cuvée 2023 n'est pas exactement du genre reposant, mais hey. Vivons. C'est tout ce qu'il nous reste.

Globalement, cette année, j'ai eu l'impression d'être lancée à pleine allure dans un virage dont je ne sais ni quand ni où il débouchera. Peut-être dans la continuité d'avant. Peut-être pas.

J'ai perdu une grande part d'insouciance mais je me suis réapproprié un grand bout de farouche et joyeuse indépendance.

On verra où nous mène la prochaine.

Commentaires

1. Le jeudi 31 août 2023, 19:11 par Noé

Une année bien ébouriffante, en effet ! ❤️❤️❤️

2. Le jeudi 31 août 2023, 19:32 par Franck

Hip hip hip hourra !

Ça s'impose je crois :-)

3. Le jeudi 31 août 2023, 19:41 par Sacrip'Anne

Noé et Franck merci merci !

4. Le vendredi 1 septembre 2023, 08:08 par Orpheus

Bon, on va surtout te souhaiter une année suivante moins éprouvante !
Et le reste suivra comme sur des roulettes.
Gros kiss

5. Le vendredi 1 septembre 2023, 08:11 par la mume

Heureux anniversaire belle enfant, pour avoir parcouru au côté de mon Epoux cet horreur de cheminement du cancer qui l'emporta en 6 mois, rien absolument rien n'est pareil, ta maman et toute votre famille le savez, vous tremblerez encore...Il y a tes enfants gage de surprises permanentes ! Le boulot c'est bien aussi, pas trop quand même.
Cette décade sera exceptionnelle et comme la précédente ne reviendra pas alors PROFITE :heart:

6. Le vendredi 1 septembre 2023, 08:19 par Arbrav

On n'en sort pas indemne et on reste marqué, mais on y gagne aussi une force d'avoir pu faire face et accompagner ceux qu'on aime.
Un très joyeux anniversaire sur ce, finalement, beau bilan.
Et j'adore la photo !

7. Le vendredi 1 septembre 2023, 08:45 par Sacrip'Anne

Orpheus j'ose rien dire de peur de me porter l'oeil, mais oui :) Je t'embrasse fort.

la mume je m'applique, c'est promis !

Arbrav merci pour les voeux, tes mots et le compliment !

8. Le vendredi 1 septembre 2023, 09:24 par Gilsoub

Comme tu dis ! quelle année ! Maintenant qu'elle est derrière, profitons de celles qui sont devant ;-) Des bises tout plein :-)

9. Le vendredi 1 septembre 2023, 10:07 par Sacrip'Anne

Gilsoub je n'aurai pas mieux dit :) Plein de bisous !

10. Le vendredi 1 septembre 2023, 10:23 par stef

Mémémémémé c'est toi cette gamine toute brune ? :D

Bon anniversaire, et à plein d'autres, et à une année si possible plus cool.

11. Le vendredi 1 septembre 2023, 12:40 par JOELLE

Encore Joyeux anniversaire à toi
(je croise les doigts que ce blog ne mange pas encore mes commentaires).
Vivement qu'on puisse te faire tous les bisous que tu mérites.

Je serai ton roc, ton cap, ta péninsule (oui je m'égare mais c'est jour de fête on a le droit !!!)

12. Le vendredi 1 septembre 2023, 14:14 par Sacrip'Anne

stef voilà, gamine ! (la graisse tend les rides, c'est sa principale qualité). Chuis pas si brune, c'est juste que j'ai pas encore blanchi et qu'il faisait sombre ! Merci merci merci et des bisous !

Joëlle visiblement le truc que j'ai désactivé est efficace (enfin l'était trop quand il était actif !). Merci ma belle. Tout pareil ! Et on prend date archi vite!

13. Le samedi 2 septembre 2023, 10:11 par Gilda

Que la nouvelle année te soit plus douce que celle passée. Bravo pour le boulot, de mon côté j'ai renoncé, j'essaie seulement de survivre dans le milieu professionnel (et d'ailleurs hier soir bim dodo, même pas envoyé de message) en n'étant pas un boulet pour mes collègues jeunes et vifs. J'ai hâte de lire ton vieux comte russe. Concernant l'écriture, j'adopte ta devise ("tant qu'on est pas mort il reste une chance, non ?"). Vivement qu'on se revoie.

14. Le samedi 2 septembre 2023, 17:47 par Sacrip'Anne

Merci Gilda ! À notre futur de vieilles jeunes talents ?! Et oui, à vite !

15. Le dimanche 3 septembre 2023, 17:43 par Ginou

Un peu en retard encore pour l'anniversaire mais je peux toujours souhaiter:
Belles futures années à toi !
Toujours très touchée par ce que tu écris et aujourd'hui plus spécialement en évoquant les 2 cancers de ta maman...J'en sors aussi ... et c'est vrai que rien n'est pareil. Il y a un avant et un après dans ma vie.
Je t'embrasse très fort.

16. Le lundi 4 septembre 2023, 09:21 par Sacrip'Anne

Ginou merci. Je t'embrasse très fort.

17. Le mercredi 6 septembre 2023, 06:47 par Valérie de Haute Savoie

de retour de vacances, je récupère mon ordi sur lequel je peux plus facilement accéder aux blogs. Je t'ai souhaité ton anniversaire, je voulais simplement laisser un mot ici pour te dire que je comprends ce que tu as vécu pour l'avoir vécu il y a trois ans en pleine pandémie. Ma mère qui a découvert un cancer alors que nous étions confiné, que l'hôpital était au bord du burn out et qui malgré tout s'en est sortie tout cela avec covid et autres gros soucis. Eh bien crois-moi, malgré son grand âge elle a bien remonté la pente et pète à nouveau la forme. C'est tout ce que je souhaite à ta mère et pour toi une année plus sereine et douce.

18. Le jeudi 7 septembre 2023, 15:27 par Sacrip'Anne

Merci Valérie !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

:) :devil: ;) 8-) :p :-D :sick: 0:-) :blush: @-I :-( :heart: :-* :gasp: p-) :mute: >< :sarc: :badass: :yum: :?:

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://sacripanne.net/trackback/2672