Déconfinement, certes, mais pour nous ça ne change pas grand chose.

Je suis encore en télétravail pour plusieurs semaines (et à entendre le vent qui bat mes volets pendant que je travaille ce matin j'en suis bien contente), Lomalarchovitch ne reprendra pas cette semaine...

Ce qui va nous changer le plus d'ici fin mai c'est de retrouver le Lutin et moins de contraintes autour de la promenade de santé.

Je croise les doigts pour un été un peu plus libre, même si je ne m'autorise pas vraiment à espérer prendre le soleil, voir mes parents, neveux et nièce, frère et belle-sœur. Nous verrons, j'espère me tromper, même si les images de transports en commun parisiens ce matin n'incitent pas à une confiance débridée (prenez soin de vous les gens).

Pour autant on est pas au bord de l'explosion à rester chez nous.

On a rendu Cro-Mi à son père hier, la semaine a été rieuse et tranquille. Lomalarchovitch a son âge mais il est toujours souriant, de bonne humeur et partant pour une nouvelle aventure, fût-elle entre quatre murs.

Hier j'ai fait ma première sortie non fonctionnelle (je suis allée deux fois chercher Cro-Mi chez son père pendant le confinement), nous sommes allés au square d'en bas chasser les Yokaïs, on a fait le tour du pâté de maison tranquillement, une heure en tout, j'étais comme ivre de plein air le soir.[1]

La nature reprend ses droits sur les trottoirs urbains et j'adore ça.

Je regarde autour de moi et je mesure la chance que nous avons.

Entre adultes qui se déchirent, enfants aux comportements qui signalent le trop-plein...

Bien sûr je ne présage pas du futur. Bien sûr cette expérience laissera probablement des traces que nous ne devinons pas encore aujourd'hui, dans notre foyer.

Mais jusqu'ici tout va bien. Et Lomalarchovitch a même appris à faire son lit et à manger un peu moins salement au passage.

On se lit des histoires, on écoute de la musique, on regarde des films, on cuisine, on s'aime et on se le dit. Cette bulle est sereine et on va tenter de la faire durer un peu.

Note

[1] Et j'ai une ampoule entre les doigts de pieds, je savais que j'avais une bonne raison de haïr les tongs

Commentaires

1. Le lundi 11 mai 2020, 11:32 par mume

Talquer les pieds et abondamment entre les orteils, avant, pendant et après usage des tongs.
Pieds nus c'est vraiment ce que je préfère !

2. Le lundi 11 mai 2020, 11:50 par Sacrip'Anne

Mume moi aussi ! A vrai dire j'ai de bien plus jolies sandales en cuir mais avec le temps d'hier j'ai préféré quelque chose qui ne craigne pas la flaque d'eau. J'aurais dû talquer / huile d'amande douciser. Merci pour l'astuce ! :-*

3. Le lundi 11 mai 2020, 12:20 par lilou la teigne

Prenez soin de vous un maximum. Aimez et dites le comme vous le faites déjà et surtout des bisous

4. Le lundi 11 mai 2020, 14:07 par Sacrip'Anne

lilou Oui on s'applique fort ! Des gros bisous à toi.

5. Le mardi 12 mai 2020, 10:13 par Ginou

Amour, raison, "tête sur les épaules" comme on dit, participent beaucoup à une vie sereine : bonne continuation. Bises

6. Le mardi 12 mai 2020, 12:26 par Sacrip'Anne

Ginou merci, c'est une gentille façon de nous voir ❤️ Plein de bises à toi aussi !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

:) :devil: ;) 8-) :p :-D :sick: 0:-) :blush: @-I :-( :heart: :-* :gasp: p-) :mute: >< :sarc: :badass: :yum: :?:

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://sacripanne.net/trackback/2630