Je me rends compte que, coupable de paresse bloguienne, ou bien de trop plein d'autres choses qui me tiennent loin du clavier, je n'avais pas écrit sur un épisode marquant de notre vie familiale.

Réparons.

Depuis un moment je me demandais si ça ne serait pas une bonne idée pour Maïa-Chat d'avoir un compagnon, histoire de jouer à la poursuite et d'éviter de faire trop de gras. Et puis de s'ennuyer quand on part en vacances.

A la rentrée, on a vu un adorable chaton blanc sur le site de la SPA d'à côté de chez nous.

Dès le lendemain j'y précipitai une équipe.

Qui est rentrée avec un adorable chaton (mais plus vieux) roux.

Et c'est ainsi qu'ObiWan est rentré dans nos vies.

Cats.jpg

Juste pour le plaisir de prononcer des phrases du type "ObiWan Kenobi, enlève ta patte de ce yaourt !" ça valait la peine.

Je suis maintenant à la tête d'un cheptel félin qui a la particularité d'avoir ses correspondances dans mon cheptel d'enfants.

On a une brune pas super câline, parfois un peu distante, rigolote et dont la gourmandise est très ciblée. Et puis on a Maïa qui lui ressemble de couleur de poil comme de caractère.

On a un blond vénitien éperdu d'amour, jaloux et possessif, goulu joyeux et extraverti. Et puis on a ObiWan qui lui ressemble de couleur de poil comme de caractère.

On a une brunette qui a bien grandi mais qui finit sa croissance plutôt sur un modèle "gabarit moyen" (et Maïa pareil).

On a un pâlichon géant qui est nettement plus grand déjà que sa frangine au même âge, et le diable sait où ça s'arrêtera (et ObiWan pareil).

Obi (que j'appelle parfois Bibi et j'adresse toutes mes excuses mentales à Tellinstory pour ça !) a pris toute sa place et même un peu celle de Maïa qu'il boute hors de notre lit quand il veut sa place. Les deux jouent un peu à se battre et font la sieste à proximité, ont des heures de folles poursuites quasi fixes et nous font marrer souvent.

Cro-Mi et Lomalarchovitch aussi.

(Du coup il nous faut un troisième chat pour incarner le Lutin)

(Nan je rigole).