Dimanche soir était inhabituel.

Il y avait mon Enchanteur à la maison alors que normalement il travaille. Et un Pablo "même pas fatigué" marathonien, accompagné d'une Krazy Kitty tellement aussi chouette en vrai (et qui a mes chaussures de rêve ou quasi) et rejoints par une Gilda long time no see, venus pour un post post post marathon.

A base de bière, d'hydromel du Gard (oui oui), notamment. Et de la bouteille de vin de Gilda qui devra revenir pour qu'on la boive (parce que l'hydromel, ça tape, tout ça).

Or donc, mon voisin le blond, qui passait par là au moment de l'arrivée des deux premiers, s'est exclamé que "oh, vous venez chez Noé, vous" (au prétexte que Pablo ressemblerait à Noé).

Il faut savoir que si des choses les rapprochent, l'un fait immédiatement penser au soleil, à l'huile d'olive et aux parfums des terres ensoleillées (même quand il fait froid), alors que l'autre ne serait trahi que par son accent, s'il prétendait être scandinave.

Perplexitude, donc, d'autant plus que Noé a recroisé le même voisin hier qui lui a refait la même remarque.

De deux choses l'une. Soit il a pris des trucs. Soit ils se ressemblent vraiment et nous autres gens ordinaires ne le voyons pas.

Ça et l'hydromel du Gard (mais oui !), ça m'en bouche un coin depuis plusieurs jours déjà.

Vivement les mojitos de l'été pour digérer !