Depuis hier c'est bizarre, l'ambiance urbaine.

J'assistais à une conférence, tôt le matin, dans un quartier chic parisien. Des fourgonnettes de flics partout, ambiance de traque.

Hier soir match. Non, pas celui qu'on a pas regardé. Celui que l'Algérie a gagné et qui a fait rugir de joie une partie de notre immeuble. Dans cette liesse, quelque chose d'inquiétant, aussi. Ça promet pour dans quelques mois.

Cette nuit, boum. Bruit de (forte) détonation. Puis quelques autres, moins fortes. Puis plus rien, le silence de la nuit.

Ce matin en sortant je cherchais trace de ce qui s'était passé, rien de visible, jusqu'à arriver à ma voiture et voir, en face, un peu à gauche, une fourgonnette et une voiture brûlées. Pourquoi, comment, on ne saura pas, mais ça n'est pas fréquent, par chez nous. Du coup du point d'interrogation en rafale.

Vivement rentrer, s'enfoncer sous la couette, se mettre à l'abri du chaos du monde, tiens.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

:) :devil: ;) 8-) :p :-D :sick: 0:-) :blush: @-I :-( :heart: :-* :gasp: p-) :mute: >< :sarc: :badass: :yum: :?:

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://sacripanne.net/trackback/2277