Ce ravaudage[1] que j'ai fait pour l'ourlet de mon jean est en dessous de tout : je me prends le talon dedans dès que je me lève.

Bon. Consolation. J'espère bien qu'il sera bientôt déraisonnablement TROP GRAND pour que je le porte !

(Où comment pousser la paresse de la couturière à un stade ultime !)

Note

[1] Besogne faite grossièrement