Ca commence à être épuisant.

Déjà que l'homme semble avoir pour pente naturelle que de détester tout ce qui ne lui ressemble pas, les médias qui jettent de l'huile sur le feu... pour quoi ? Pour RIEN ! Rien de grave.

Entendu une sans doute très brave dame que je m'imagine volontiers en kilt, chemisier blanc, gilet bleu marine, serre-tête en velours sur un carré parfait, s'indigner que deux hommes ou deux femmes ensemble, c'était un danger pour la société.

Vous m'avez bien lue (et l'avez peut-être entendue), un danger.

Un danger de quoi, on ne le saura jamais, étant donné que le micro trottoir s'arrêtait là, et que si jamais on lui a demandé d'étayer ses propos, à la bonne Versaillaise (je l'imagine volontiers Versaillaise, mais c'est lié à mon histoire personnelle), l'organe national chargé de nous informer par les oreilles n'a pas daigné utile d'éclairer notre pauvre jugeotte. Autant attiser la passion haineuse de ceux qui pensent comme elle et la colère de ceux qui pense différemment.

Alors juste, préciser qu'il est peut-être utile de faire une distinction entre un sacrement religieux et un contrat civil, ça serait de trop ?[1]

Mais non, mieux vaut jeter de l'huile sur le feu, au lieu de donner des clés à chacun de nous pour mieux vivre avec les autres. Ca fait de l'audience, ça fait du bruit, ça participe aux petites haines ambiantes et ça n'informe personne, mais ça fait comme si.

Clap clap clap.

Et pour le sujet qui suit, l'adoption par les mêmes pédégouines honteusement mariés à la sauvette par des maires inconscients, sans doute des révolutionnaires, vous ne trouvez pas que ça commence à bien faire ?

Que le discours nauséabond sur le fait qu'il faut un papa et une maman pour se construire, il omet avec beaucoup de déni qu'on est tous, nouzôtres parents hétéros des mauvais parents un jour, une heure, une semaine, un mois, une vie ? Que les enfants à adopter, ils ont été fabriqués par des zétéros qui pour des tas de raisons qui leur appartiennent ne se sentent pas capables d'assumer cette responsabilité énorme que d'élever un enfant ? Que genre une moitié des enfants de la génération de la mienne sont élevés par des parents certes hétéros, mais chacun leur tour, si j'ose dire ?

Moi, ce qui me saute aux yeux, c'est que pour un couple hétéro réputé fertile, ça fait partie du parcours "obligé" que d'avoir des enfants. Du coup y a des gens pour en faire parce que c'est ce "qu'on" attend d'eux. Et pour se débrouiller avec ça après. Il y a des gens pour avoir voulu très fort des enfants. D'autres pour en avoir eu par accident.

Et dans tout ça des bons et des moins bon parents, et même des terriblement mauvais et des qu'on voudrait être un peu comme eux.

Je ne vois pas au nom de quoi les homos seraient différents. Sauf que pour eux, avoir un enfant sera un choix, que le parcours de l'adoption est généralement une très bonne façon de s'assurer que vraiment, vraiment, on ne peut pas vivre sans accomplir ça. Et que même comme ça, on ne sait jamais ce que la parentalité va nous révéler sur nous.

Alors y aura des bons et des moins bons parents homos. Même des terriblement mauvais et des qu'on voudrait être un peu comme eux.

La principale différence sera que eux, le moindre faux pas sera pointé du doigt, encore plus haut, encore plus fort que pour n'importe qui d'autre. Avec l'effet haut parleur des attiseurs de haine.

Note

[1] pour moi, être contre le mariage civil des homos au prétexte qu'un mariage, c'est pour un homme et une femme, ça tient à peu près autant debout que de penser qu'il faut refuser l'inscription à l'état civil des enfants nés hors mariages en guise de baptême, mais bon. Je me sens très seule avec les mots

Commentaires

1. Le lundi 5 novembre 2012, 09:19 par mirovinben

J'ai cru entendre à défaut de comprendre que la Droite, si elle revient au pouvoir, annulera la loi. Quid de cellezéceux (homo et hétéro) qui se seront mariés entre temps ?

Et si "parent n°1 / parent n°2" au lieu de "père / mère"... Qui sera le n°1 et le n°2 ? Ordre alphabétique du nom ? Date de naissance ?

2. Le lundi 5 novembre 2012, 09:44 par Sacrip'Anne

Tirage au sort, mirovinben ! (Et si la loi passe, déjà, je n'ai que peu de foi en la ferveur politique réelle de ceux qui la portent)

3. Le lundi 5 novembre 2012, 09:44 par Noé

mirovinben je le jouerais à pile ou face, le numéro du parent, moi :-)

Pour le reste, je suis tout d’accord avec Anne – on ne s’est sans doute pas trouvés par hasard :heart:

4. Le lundi 5 novembre 2012, 09:57 par tetsuo

Anne, ma chère Anne... Ne devrais tu pas songer à t'y mettre au journalisme, le vrai ? Celui qui sert, qui éclaire et pousse à se faire son idée. Le tout, en plus en un nombre de signes idéal, ni trop long ni trop court, juste efficace.
Bref, merci d'avoir traduit (une n-ième fois) mon sentiment mieux que je ne l'aurais fait. Le danger d'extinction de la race humaine par le mariage homo. La vaste blague.

On nous parlerait de ce même danger à cause de la bêtise chronique, ça aurait du sens, mais là...

Je préfère pas m'étendre, j'aimerais ne pas commencer la semaine sur un énervement aussi stressant qu'inutile : Je suis persuadé de ne convaincre aucun réactionnaire (quelle difficulté pour trouver un terme poli !), quelle que soit l'énergie et le temps que j'y consacre. J'y pense, c'est peut être pour ça qu'à la radio ils n'ont pas daigné donner quelques clefs... Ils ont juste oublié les indécis au profit des fachos de certains résidants des Yvelines (mais pas seulement).

mirovinben :

  • Question 1 : On les leur piquera. En effet, ils seront de toute façon psychologiquement mal construits, donc perdu pour perdu, autant tout détruire et recommencer. Ils ne tomberont quand même pas tous dans des familles d’accueil uniquement motivées par le pognon et/ou dont le bon papa hétéro profitera de leur détresse psychologique pour les tripoter. Ce serait pas de bol.
  • question 2 : Ce sera très simple. Le n°1, c'est le chef, le père, celui qui ramène l'argent du foyer, selon ce qu'on disait au bon vieux temps qui était mieux, puisque c'était avant (ma bonne dame). Conclusion, le numéro 1 sera celui qui gagne le plus, c'est tout.
5. Le lundi 5 novembre 2012, 10:01 par Pablo

Tatiana de Rosnay se demandait hier sur Twitter comment ça se faisait que parmi les 11 pays où le mariage homosexuel est légal, il y en ait deux à tradition catholique où ça a été approuvé en 2005 (l'Espagne) et 2010 (le Portugal). En ce qui me concerne, j'ai essayé de répondre (trop brièvement) que c'était grâce à un gouvernement socialiste qui à l'époque était vraiment de gauche, soutenu par les autres partis de gauche et une majorité sociale qui était de gauche (qui l'est toujours : si la droite est au gouvernement aujourd'hui en Espagne c'est justement à cause de la défection des votants de gauche, trahis par un gouvernement socialiste qui s'est lancé dans les bras du néolibéralisme économique). Évidemment il y a eu un débat social autour de la question du mariage homosexuel pendant plusieurs années, mais à part la C.E. (la conférence épiscopale) et la droite la plus rance, on voyait le processus de légalisation avec une grande normalité (justement, plus qu'une légalisation, la société a considéré ça comme une normalisation). Bon, il n'est pas impossible que dans ces longues années qui lui restent au pouvoir, cette droite réactionnaire fasse marche arrière aussi en ce qui concerne le mariage homosexuel, mais cette Espagne frappée par la crise économique verrait cela avec une grande désolation (comme celle qu'on a montrée ces derniers mois de gouvernement de droite où la droite est en train de détruire systématiquement l'État social et trente-cinq années de progrès... mais je m'égare, là...)

6. Le lundi 5 novembre 2012, 10:12 par tetsuo

Tiens, j'ai dû utiliser le mot de trop : Mon commentaire précédent semble soumis à modération... 8-)

7. Le lundi 5 novembre 2012, 10:18 par Sacrip'Anne

Oué, pile ou face, c'est bien, Noé :)(et :-* )

tetsuo, mais je ne trouverais pas de boulot, voyons ! Et j'aime bien tes réponses à mirovinben, :D

Pablo, d'où mon interrogation sur la ferveur politique réelle de notre gouvernement actuel, un peu plus haut. Mais je pense que tu es dans le vrai.

tetsuo, ayé, tu es liiiiiibre !

8. Le lundi 5 novembre 2012, 10:32 par orpheus

Oh que c'est bon de lire ces mots là dans la bouche d'hétéros... Je sais que vous êtes nombreux à penser comme ça, mais je constate que les média ne vous tendent jamais le micro. Tout ce qu'on a de votre opinion, c'est un pourcentage de sympathisants. Alors que de l'autre côté, c'est une vanne ouverte sur un flot de peurs, d'injures ou de haine.
Oh que c'est bon de lire ces mots...
Toi, tu vas encore gagner un galon de queeritude ;) et tu feras une belle témoin de mariage et une bonne marraine, j'en suis persuadé. Enfin bon, si la loi passe...

9. Le lundi 5 novembre 2012, 10:40 par Sacrip'Anne

orpheus, moi qui déteste les mariages !! :D J'imagine qu'on est plutôt nombreux à penser comme ça, mais que ça ne fait pas vendre... Bref. Croisons les doigts.

10. Le lundi 5 novembre 2012, 11:00 par tetsuo

J'avais oublié : En la matière, la fameuse citation de je ne sais qui s'applique, plus que jamais : Il ne suffit pas d'être heureux. Il faut encore que les autres le soient moins que vous.

11. Le lundi 5 novembre 2012, 11:16 par Franck

Copains \o/

12. Le lundi 5 novembre 2012, 11:18 par Sacrip'Anne

tetsuo, oui, assez révélateur de l'air du temps. Ca marche à l'inverse, aussi, d'ailleurs, quitte à être malheureux, autant que les autres le soient encore plus...

Franck :)

13. Le lundi 5 novembre 2012, 11:43 par mume

Que je me souvienne bien... :gasp:
L'état français est laïque et civil... :)
Donc les bien pensants de toutes les paroisses, chapelles,communautés religieuses de toutes couleurs et horizons, prient là où ils sont autorisés sans chagrin pour eux, CHEZ EUX!!! :-D
Chez moi(52 m2 ) je les reçois avec respect.Tout comme ils me reçoivent avec ce même respect.
Pourquoi la vie dans l'espace publique fait disjoncter? :badass:
Depuis un moment il est bien su que mon fils n°2 vit un amour homo, qu'ils sont heureux et MOI aussi ! :heart:
Je vais en user de la salive les mois à venir... ;)
Les enfants ? Anne tu le dis à merveille, les bons, les merveilleux, et puis les quelques autres immondes de parents.
La façon de les câliner ces enfants ? de l'amour encore et encore...
Ce qui n'est pas une exclusivité hétéro... :heart:
Famille monoparentale dont on se gargarise aujourd'hui...n'inspirait aucune compassion lorsque j'étais gamine, les guerres avaient laissé tellement de femmes avec les enfants, sans boulot, se battant sans relâche. :badass:
Bref, j'entends et vois une telle quantité de conneries
que je zappe les infos, et viens là où il fait bon échanger des vraies histoires, de la vraie VIE :-D @-I :heart:

14. Le lundi 5 novembre 2012, 12:04 par samantdi

Du coup, je me suis fendue d'un billet moi aussi... :-)

Comme Mume, je zappe quand j'entends toutes ces inepties sur la famille idéale, et je me souviens qu'il n'y a pas si longtemps, les mêmes fustigeaient les "filles-mères", s'enchaînaient pour empêcher les femmes d'accéder aux IVG...

J'espère vivement que ce gouvernement va se remuer la partie la plus charnue de son anatomie et faire passer la loi comme il s'y était engagé.

15. Le lundi 5 novembre 2012, 12:56 par mirovinben

Je suis étonné mais pas surpris que l'on mette dans le même panier le "mariage pour tous" et l'adoption. Dans mon commentaire précédent, je ne parlais que du mariage. Pas de l'adoption.

Autant je n'ai aucun état d'âme pour l'adoption (dont les critères sont plus restrictifs que la conception "naturelle"), autant j'ai un pb avec le "mariage pour tous". Personnellement, j'aurais aimé l'usage d'un autre mot (mais lequel ?). Ce qui aurait évité certainement tant d'amalgames, de crispations et de débats sans fin.

Ce que je voulais dire aussi c'est qu'en France les lois ne sont pas rétroactives. Donc ma question reste posée : que se passe-t-il pour des mariages célébrés entre la promulgation et son éventuelle suppression ? L'état civil n'aime pas trop le foutoir et je sens que nous tenons là un immense potentiel bordélique.

16. Le lundi 5 novembre 2012, 13:21 par tetsuo

mirovinben : En fait, le problème pour ces gens, ce n'est pas le mariage (ou autre terme), c'est bien le fait de pouvoir adopter par la suite. Ils braillent tous après le mariage des homos mais ce qui les fait flipper c'est qu'ils puissent avoir des enfants.

Ces enfants ne pourraient que "devenir" homo, non ???!!! Mandieumandieu, ce serait la fin de l'humanité.

17. Le lundi 5 novembre 2012, 13:39 par Sacrip'Anne

mume, peut pas mieux dire :)

samantdi, j'aime bien le bougeage de partie charnue de l'anatomie et croisons les doigts oui.

mirovinben, à ce compte c'est un mot différent entre union civile (quelle que soit le sexe des épousé-e-s) et union religieuse. Parce que je ne vois pas au nom de quoi un contrat entre deux personnes concernant leur vie commune (et du coup, la vie du foyer et de la succession) porterait un nom différent en fonction du sexe des contractants, alors même qu'il est question que tous aient les mêmes droits.

Et contrairement à tetsuo, je pense que les gens sont presque aussi flippés par l'idée d'homos se mariant que par la suite. En quoi ça fait du mal à qui, je n'en sais rien, mais à en entendre certains, on croirait que ça va générer la contagion homosexuelle par publication des bans.

Ce que j'y vois, c'est que le fait de reconnaître un droit et un mot égal empêchera peut-être des mômes de se suicider en se sentant monstrueusement différents. En tout cas c'est une partie de ce que j'espère de cette évolution de société

18. Le lundi 5 novembre 2012, 17:32 par julio

Bien que dire de plus ! Très bon billet et très juste les commentaires de tes lecteurs ! Je suis pleinement solidaire de ceux qui vive se genre d’aventure ou amour, et j’ai confiance dans la grand majorité des citoyens, qui bien sur se pose des questions mais ne remette pas en cosse cette volonté de vouloir s’unir ou marier de deux personnes. Notre société a beaucoup évolué sur ses sujets même si il y a des résistances du clergé et une certaine droite qui se dit décomplexé mais qui en réalité n’est qu’hypocrite ! Et une chanson pas entièrement le sujet mais proche !
http://youtu.be/3MRkb_SsKSY

19. Le lundi 5 novembre 2012, 19:01 par jathenais

Bon d'abord ta versaillaise, je crois l'avoir vue, et si c'est bien la même, le micro dépotoir était à .. Neuilly sur seine, ce qui, tu en conviendras, est encore pire ! Ensuite, c'est une jupe à carreaux, pas un kilt. Le Kilt étant une pièce maîtresse de la tenue écossaise ou irlandaise, portée sans rien en dessous (et concernant la brave dame terrorisée, j'imagine plutôt une gaine mit collants mit ceinture de châââsteté).

Sinon, j'avais tapé une longue réponse, mais finalement, je n'en laisse que la conclusion, c'est assez bien résumé :

Article 1 de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen (1789) : Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune.

What else ?

20. Le lundi 5 novembre 2012, 19:06 par jathenais

ah ben si tiens, regarde ce que je viens de trouver sur face de chèvre :
http://brouillonsdeculture.wordpres...

21. Le lundi 5 novembre 2012, 23:18 par Andrem

J'ai vu passer cette dame de Neuilly/Versailles et ses terreurs. Je me suis fait in petto la même remarque: comment se fait-ce que nul ne lui demande en quoi il y a danger pour la société. Mais tout va trop vite dans les merdo-trottoirs, trois mots et hop, on passe au suivant dans le seul but de nous balancer des baffes plutôt que de la réflexion. Il y a longtemps que j'ai enfilé mes coussins anti baffes télévisuelles et que ces gesticulations de faux journalistes ne parviennent plus à mon zoreille.
Mais gare! dans le tréfonds j'ai encore un cerveau reptilien qui se tortille, près à cracher son venin.

22. Le mardi 6 novembre 2012, 07:03 par Valérie de Haute Savoie

Il fut un temps où à Neuilly on s'angoissait au sujet du don d'organe. Il ne fallait pas arriver en morceau auprès du bondieu. Là il faut être une moman et un popa si possible blancs je présume, mais bah, tu sais, ce que cherche les journalistes maintenant, c'est de faire le buzz, que l'on reprenne un bout de leur reportage et que l'on en parle jusqu'à en vomir.
Lorsque le mariage pour tous ceux qui s'aiment sera normal on trouvera un autre truc pour faire bondir les grenouilles de bénitier.

23. Le mardi 6 novembre 2012, 07:30 par Tomek

Pas mieux. Et après on s'étonne du déclin de la presse... même la radio qu'on croyait référence va dans le caniveau maintenant.

24. Le mardi 6 novembre 2012, 08:48 par Sacrip'Anne

julio, c'est ça qui est dérangeant, et que tu soulignes. Finalement, on espère bien que l'essentiel de la population est pour (ou même mieux : s'en fout, ce qui serait signe d'acceptation totale du fait que l'autre peut ne pas être comme nous). Mais ce qu'on entend comme commentaire, c'est l'appel à la haine de l'autre... affligeant. Merci en tout cas de ton mot (et de l'illustration sonore !)

jath, alors je n'ai AUCUNE info puisque la dame, je l'ai entendue à la radio. Mais je m'inquiète de la propagation "d'une phrase choc". Tu as raison sur le kilt, bien sûr, on devrait dire : jupe plissée à carreaux qui est l'apanage de la Versaillaise catho bon teint (ah ce besoin de l'uniforme !!!). Ou Neuillyssoise ? Enfin osef.

Quant à ton lien, je t'invite à la lecture de l'excellent "L'année où j'ai vécu selon la bible" de A.J. Jacobs, remarquablement traduit par le cyber fils de ma cyber Tante Pim. De mémoire, il commente justement ce passage en disant que "tu n'honoreras point les hommes comme on honore les femmes" serait à prendre à l'envers (si j'ose dire) (mouarf mouarf mouarf).

A l'époque les femmes étant à peine au dessus des esclaves dans l'échelle sociale, ça serait déshonorer les hommes que de les honorer comme des femmes. Le premier qui en profite pour dire que c'est l'occase de dire aux cathos de faire taire leurs bonnes femmes va au coin et sera privé de spéculidou :D

Quoi qu'il en soit, beurk.

Andrem, comme je disais à jath, je l'ai entendue à la radio : ils feraient tourner en boucle la même petite phrase ? Et c'est tellement plus facile de se conformer pour éviter de se confronter au doute, pour n'importe qui, que le cerveau reptilien a encore de beaux jours de (non) activité devant lui...

Valérie, c'est bien ça qui me gène. Que les journalistes soient là pour faire le buzz plutôt que pour éclairer un sujet et "d'élever" les gens en leur donnant des informations (ie : quelque chose de nouveau qui apporte du grain à moudre à leur réflexion)

Tomek, faut dire, celle-là, à proclamer : "la voix est libre" après avoir lourdé sauvagement Porte et Guillon quelques mois plus tôt... on va finir par être plus droits dans nos baskets à écouter "Luxembourg", comme dirait ma grand-mère. T'y crois à ça ???!! :sick:

25. Le mardi 6 novembre 2012, 09:07 par tetsuo

Ha oui, le "la voix est libre". Énorme. Ils ont osé. Z'ont pas honte quand même.

26. Le mardi 6 novembre 2012, 09:09 par Sacrip'Anne

tetsuo, j'en causais avec Didier Porte que j'ai eu le grand grand plaisir de croiser professionnellement il y a quelques jours, on en a bien ri. Jaune, mais ri.

27. Le mardi 6 novembre 2012, 09:35 par tetsuo

Hébé, on n'a pas les mêmes fréquentations professionnelles (malheureusement pour moi).

28. Le mardi 6 novembre 2012, 09:48 par Anna

J'ai un peu hésité avant de commencer à écrire ce commentaire, parce que je sens bien qu'il ne va pas plaire ; mais après tout, Anne est ici chez elle, et elle l'effacera si elle le juge nécessaire.
Disclaimer : je ne suis ni chrétienne, ni juive, ni musulmane, je m'exprime en mon nom propre et pas en celui d'une divinité quelconque.
Personnellement, le mariage pour tous ne me pose aucun problème. Les adultes font ce qu'ils veulent de leur cœur et de leurs fesses, et avoir le droit de protéger son conjoint en cas de décès par exemple me paraît très important. Mais, comme ces gens que vous ne respectez pas beaucoup, j'ai nettement plus de doutes sur la question de l'adoption. Tout simplement parce qu'on ne sait pas vraiment si ça ne peut pas faire de dégâts chez les enfants concernés ; non, pas "les rendre homos" ! Simplement, je me dis qu'un enfant qui commence sa vie en étant abandonné ne part déjà pas avec les meilleures cartes. Alors le priver en plus d'un père ou d'une mère, en disant que "deux personnes" suffisent... La vérité, c'est qu'on n'en sait rien, et qu'on n'en saura rien avant d'avoir essayé. Je trouve que c'est risquer de charger la mule pour des gamins qui n'ont déjà pas de chance. Et qu'on ne vienne pas me dire "mieux vaut des parents homos aimants que des parents hétéros insupportables", SVP, les homos étant des gens comme les autres certains seront de très mauvais parents exactement comme les hétéros. Ce n'est pas forcément prévisible même dans le cadre d'une adoption, parce qu'on doit réfléchir à long terme ; deux personnes qui semblent aller très bien au moment de l'adoption peuvent être ensuite abîmés par la vie... Donc a priori je suis plutôt contre, mais ouverte au débat.
Par contre l'idée qui me fait bondir et que je vois pourtant approcher à grands pas, c'est l'ouverture de la GPA (gestation pour autrui). Et là, qu'on soit clairs : ça va surtout intéresser les couples gays parce que par définition aucun d'entre eux ne dispose d'utérus fonctionnel, ce qui est très rare dans un couple hétéro, mais en ce qui me concerne, que l'enfant soit ensuite récupéré par un couple homo ou hétéro, même combat : je trouve ça dégueulasse, autant pour l'enfant que pour la mère porteuse, je pense que ça pose des problèmes éthiques sans fin et là, pour le coup, je veux bien débattre mais je pense que ma position a très peu de chances de changer.
Voilà, il fallait quand même que vous sachiez que tous les gens qui se posent des questions, tous ceux qui n'acceptent pas sans réserve aucune le projet de loi, adoption et PMA comprises, ne sont pas des cathos extrémistes de droite qui rêvent de casser du pédé. Non, parce que pour couronner le tout, je suis de gauche ! Mais ça n'interdit pas de réfléchir un peu et de penser qu'un débat est nécessaire avant de modifier la société de façon aussi profonde (supprimer le père et la mère en échange de "parent 1" et "parent 2", ça ne me paraît pas anodin). Notez bien que j'ai dit "un débat", pas 'un référendum". Faut qu'on parle pour savoir ce qu'on fait exactement, rien de plus, rien de moins.

29. Le mardi 6 novembre 2012, 10:16 par Sacrip'Anne

tetsuo, oui, enfin, c'est bref, hein, ces rencontres (et bientôt fini). Mais chouette.

Anna, je ne vois pas au nom de quoi effacer ton commentaire.

Pour y répondre avec ma position qui n'engage que moi :

- Pour ma part j'ai effectivement un respect restreint pour les gens qui incitent à rejeter l'autre (quel qu'il soit) plutôt que d'échanger et débattre, en effet. Cette dame que j'ai entendue à la radio, je ne la connais pas, je ne peux que présumer du reste de son argumentation, j'ai un a priori négatif contre elle, jusqu'à preuve du contraire, mais ça ne veux pas dire que je ne respecte pas LES catholiques dans leur grand ensemble (ou toute autre forme de regroupement idéologique). Autant pour la pique sur les gens qu'on ne respecte que peu.

Par ailleurs, j'ai du mal à comprendre en quoi des homos qui se marient enlèvent quoi que ce soit à des pratiquants d'une religion, l'inverse n'étant pas tout à fait vrai, et le respect, ça se fait à plusieurs...

Pour l'adoption, tu parles des gens qui par la suite pourraient être abîmés par la vie. Et ça n'existe pas dans les couples hétéros ? Des divorces, des séparations, des moments de crise existentielle qui génèrent des séismes dans la famille ? Après, il n'est pas question de nier l'existence du fait qu'il faut un homme et une femme pour faire un enfant, et par là, de nier l'existence d'une mère biologique ? A dire vrai, la question de la mère / des parents biologiques est souvent très sensible chez les enfants adoptés, pour l'heure par des parents hétéros, je ne vois pas au nom de quoi on la minorerait quoi qu'il en soit.

Samantdi le souligne très bien dans son billet d'hier : il s'agit surtout de réfléchir à comment bien accompagner ce changement de société et ne pas faire n'importe quoi, à mon sens, plutôt que d'interdire parce qu'on en sait rien.

Et oui, un foyer avec des gens attentif au bonheur de leurs enfants, quel que soit leur sexe, leur couleur, leur âge ou leur forme, me paraît TRES largement préférable à une vie sans parents du tout, de foyer en foyer ou de famille d'accueil en foyer en famille d'accueil. En tout cas sans doute plus structurant, plus à même de compenser les chances.

Enfin, pour la GPA, à ce jour j'ai surtout, de fait, entendu parler de couples hétéros qui se créaient les pires emmerdes en allant "faire faire" un enfant dans un pays où c'est autorisé avant de rentrer et de se plonger dans des impossibilités juridiques.

Mais quoi qu'il en soit, la question de la GPA est un vrai débat à mener au delà de la question hétéro et homo. C'est une question d'éthique, de droit, de société, et d'engagement vis-à-vis d'enfants, mais aussi de mères porteuse, etc. Donc oui au débat. Et non à la stigmatisation du couple homo comme vecteur de ce débat : il existe déjà et DOIT être mené complètement.

30. Le mardi 6 novembre 2012, 10:16 par tetsuo

Anna : La différence avec les grenouilles de bénitier que nous ne respectons pas beaucoup, c'est que tu as des arguments et que tu acceptes le débat. Et que le mariage pour tous ne te files pas des boutons par peur de "contagion homosexuelle par publication des bans" comme l'a dit Anne (et ça m'a beaucoup fait rire). Personnellement je ne te considère pas du tout de la même façon que la réac' du micro-trottoir citée par le billet.

D'ailleurs, il me semble que le sujet du billet est plus de critiquer la méthode journalistique qui consiste à faire de la mousse en montant les gens les uns contre les autres, plutôt que de leur donner des clefs de réflexion pour avoir un débat sain et constructif.

31. Le mardi 6 novembre 2012, 10:22 par Sacrip'Anne

Anna, j'ajoute que si je trouve ça sain qu'on ait pas tous la même opinion, je trouve un peu biaisées tes postures "ça va pas plaire" et "les gens que vous ne respectez pas"... je ne comprends pas ce que ça ajoute à la discussion, si ce n'est de balancer des piques qui peuvent titiller plus que donner envie d'échanger pour de vrai.

Par ailleurs, tu es de gauche et ça ne te dispense pas de réfléchir, pour bien connaître l'essentiel des commentateurs qui t'ont précédé, et d'ailleurs, dont une partie est hétéro et parfois même de gauche, je pense qu'ils ont, également, réfléchi à leurs positions. Et que personne n'a cherché à dire le contraire (qu'il fallait réfléchir et faire bien), quelle que soit la posture adoptée.

Et tetsuo, tu as raison sur le point de départ de ce billet, après, chacun lit ce qu'il a envie de lire...

32. Le mardi 6 novembre 2012, 10:39 par Anna

Anne, on ne s'est pas compris : quand je parle de gens ensuite abîmés par la vie, je répondais "en avance" si je puis dire, au fameux poncif "mieux vaut des parents homos aimants que des parents hétéros maltraitants". Donc bien entendu ça concerne tout le monde, homos comme hétéros.
Je me retrouve assez bien dans l'article de Tisseron cité sur le blog de Samantdi, en fait. Ce qui me dérange le plus dans cette histoire d'adoption homo, c'est qu'elle nie souvent la réalité biologique ; pour faire un enfant, il faut un homme et une femme. Si on fait les différences entre les différentes sortes de filiation dont il parle, alors ça me paraît déjà nettement plus sensé, et, dans l'idée, moins voire pas nuisible à l'enfant.
Ce que j'ai oublié de dire, et qui m'ennuie un peu aussi dans ce débat, c'est qu'on a tendance à oublier que l'idée à la base de l'adoption, c'est bien que chaque enfant ait des parents (quant à "une vie sans parents du tout, de foyer en foyer ou de famille d'accueil en foyer en famille d'accueil", c'est de fait très rare chez les enfants adoptables. Ceux auxquels tu penses ne le sont pas, le plus souvent, et c'est bien pour eux en tout cas si on parle d'adoption plénière, parce que même si le lien avec leurs parents biologiques n'est pas simple, il existe et on ne peut pas l'effacer d'un coup de baguette magique sans conséquences et pour l'enfant et pour sa famille adoptive.)
Je ne stigmatise pas les couples homos parce qu'ils font rentrer la question de la GPA dans le décor, je constate simplement que la possibilité pour deux hommes de devenir parents du même enfant va forcément amener cette question-là, débat qui est à mener en dehors du débat homo-hétéro en effet, mais qui risque, au nom de l'égalité et donc du besoin de "disposer" d'un utérus, de nous amener à accepter des choses qu'on va méchamment regretter plus tard.
Sur le respect des gens dont vous parlez, excuse-moi, mais le coup de la "passion haineuse" de ta part ou de la ceinture de chasteté de la part de Jathenaïs, au hasard, ça ne me semble pas procéder d'un très grand respect. Cette dame a été choisie justement comme figure d'ennemie, tu le dis toi-même... Donc vous la parez d'attributs que vous n'aimez pas. Mais et d'une, si j'ai bien compris on a pris une phrase complètement sortie de son contexte, et donc dans les faits vous ne savez pas exactement ce que cette dame pense. Et de deux, et c'est pour ça que j'ai quand même commenté chez toi, beaucoup, beaucoup de gens qui se posent les mêmes questions que moi ne sont pas spécialement croyants, pas spécialement de droite, pas spécialement extrémistes d'un bord ou d'un autre. Et c'est à ça que sert cette dame, et c'est là que moi aussi j'ai envie de coller des baffes au journaliste qu'il l'a choisie et qui a soigneusement tronqué son propos : elle sert à vous faire penser que tous ceux qui ne pensent pas comme vous sont des cons.
Testuo, en fait le dernier paragraphe est pour toi aussi. Les "grenouilles de bénitier" sont de fait très peu nombreuses déjà dans la population française, et je pense qu'elles sont aussi en grande minorité dans le tas des gens qui n'acceptent pas une mutation aussi profonde de la filiation sans se poser un minimum de questions.

33. Le mardi 6 novembre 2012, 10:43 par Anna

Anne, quand on refuse un débat national, d'après moi on se refuse le droit de réfléchir ensemble et de clarifier au minimum les positions de chacun, dommage pour tout le monde.
Les "piques" sur "les gens que vous ne respectez pas", je les ai écrites dans mon premier jet, ai réfléchi, les ai laissées parce que, si tu relis les commentaires précédents dans mon optique (pas catho, pas réac, mais quand même pas prête à accepter n'importe quoi sans un débat) tu verras que ça peut quand même être mal pris d'être mis dans le même panier que des gens qui justement ne réfléchissent pas, qui ne font que répéter ce qu'on leur a dit de penser.

34. Le mardi 6 novembre 2012, 11:22 par tetsuo

On est d'accord sur le volume des grenouilles de bénitiers au regard du reste et les baffes au journaliste.

En revanche, je ne suis pas d'accord, cette personne et la minorité qu'elle semble représenter sert à me faire penser que ce sont des cons pour leur incapacité à envisager la différence (et je ne parle même pas de l'accèpter), ce qui est très différent de ce que je pense des gens qui ne pensent pas comme moi.

35. Le mardi 6 novembre 2012, 12:09 par Anna

Anne, je me rends compte que je n'ai pas répondu sur le "ça va pas te plaire". Effectivement, à la réflexion ça peut paraître provocateur, ce n'était pas du tout le but ; c'est très honnêtement ce que j'ai pensé et qui m'a fait peser le pour et le contre avant de poster mon commentaire chez toi. Vous aviez tellement l'air tous d'accord que j'ai eu un peu peur de pourrir l'ambiance, ce qui est toujours dommage quand on est entre gens de bonne compagnie. D'où le "tu peux effacer si tu veux", qui n'était pas non plus de la provoc' : tu es chez toi, on n'est pas sur un forum public où pour le coup je ne me serais pas posé la question de déranger le proprio...
Tetsuo, je suis vraiment contente si tu ne mets pas tout le monde dans le même sac, malheureusement pas mal de gens le font, ici et sur Twitter, réagissant comme si ne pas être de leur avis signifiait forcément être un connard réactionnaire. (En même temps Twitter et ses 140 caractères n'incitent pas à la nuance.)

36. Le mardi 6 novembre 2012, 12:12 par Sacrip'Anne

Mais Anna, c'est bien ça qu'on te dit : il ne s'agit pas d'un billet sur la dame en particulier et les catholiques en général mais sur la façon dont les médias relaient son message qui du coup, aujourd'hui, paraît être de la passion haineuse.

Je te l'ai écrit dans la réponse ci-dessus : je ne pas présumer de qui elle est ni du reste de son argumentaire CAR son message m'a été délivré tronqué, sans éclairages autres que la méfiance de l'autre.

Depuis tout à l'heure tu parles "à côté", même si ça n'empêche pas (bien au contraire) la discussion.

Et du coup, si tu penses avoir été mise dans le même sac que les médias qui tronquent l'info et qui excluent l'échange, l'éclairage des arguments, c'est que tu as pris ça dans d'autres lectures, aussi, beaucoup... ou alors j'ai vraiment écrit très à côté de mon sujet.

tetsuo, a minima : on ne saura jamais pourquoi elle considère comme un danger l'union homo, et le fait qu'elle le pense me la rend antipathique, comme tous les extrêmistes !!

37. Le mardi 6 novembre 2012, 12:33 par Anna

Maintenant que j'y pense, c'est vrai que ton billet (notamment le passage sur "le discours nauséabond sur le fait qu'il faut un papa et une maman pour se construire" (nauséabond, un mot fort tout de même, et moi, n'étant pas spécialiste, je ne suis pas sûre qu'il "faille" un père et une mère pour se construire, mais je ne suis pas sûre du contraire non plus)) était plutôt la goutte d'eau... Sur Twitter notamment (messages courts donc forcément très peu nuancés, je sais) on trouve beaucoup de messages qui semblent sous-entendre que toute personne qui n'accepte pas sans restriction mariage, adoption et PMA pour les couples homos est un salopard homophobe qui s'ignore. M'enfin je suis quand même contente d'avoir saisi l'occasion d'en parler. :-)

38. Le mardi 6 novembre 2012, 13:23 par Sacrip'Anne

Alors, Anna, je commente le "nauséabond", pour moi et selon mon ressenti et mon système de valeur, toute personne qui cherche à imposer un schéma à une autre est potentiellement nuisible, voire dangereux.

Et je te renvoie aux interventions et billets de Samantdi et Mume sur les gens qui s'enchaînent pour empêcher des avortemants, stigmatisent les gens "différents" (filles-mères, etc).

Et pour le coup, je faisais bien référence à ce que les médias nous donnent en pâture : un discours fondamentaliste, intolérant et opposé à toute forme de dialogue.

Après, tant mieux si ça t'a permis de t'exprimer :)

39. Le mardi 6 novembre 2012, 14:38 par lagune

:) je trouve ce débat chez toi et samandit, bien intéressant! Merci.

40. Le mardi 6 novembre 2012, 15:46 par Sacrip'Anne

Merci et bienvenue par ici, lagune.

41. Le mardi 6 novembre 2012, 23:59 par Flo

Bon j'écris pas aussi bien que vous hein, mais j'apporte ma petite pierre à l'édifice chez moi aussi.
Anne, je suis fan du "on croirait que ça va générer la contagion homosexuelle par publication des bans."

42. Le mercredi 7 novembre 2012, 08:43 par Sacrip'Anne

Merci Flo :)

43. Le lundi 15 juillet 2013, 12:53 par namfarang

La principale différence sera que eux, le moindre faux pas sera pointé du doigt, encore plus haut, encore plus fort que pour n'importe qui d'autre. Avec l'effet haut parleur des attiseurs de haine

tiens comme les mamans seules qui ont eu l'enfant "par accident" ... (je déteste ce terme) .. elles devraient peut être se mettre en ménage avec le couple homo?

44. Le lundi 15 juillet 2013, 14:04 par Sacrip'Anne

Oui, nam, c'est ce que je disais je ne sais plus si c'est dans ce billet ou un autre. Pour les mères solos, ma foi, c'est une idée, mais je ne suis pas sûre que ça arrange ceux qui "croient penser comme il faut" !!!

45. Le lundi 15 juillet 2013, 19:45 par namfarang

Oui ce qui est entre guillemets est une citation de ce que tu as écris ....et je faisais le lien avec ce que j entends quotidiennement ... bah si cette mère se met en ménage avec le couple homo mâle on peut tjs retorquer *Hey les gens Yah un représentant de chaque sexe" :-)

46. Le mardi 16 juillet 2013, 09:34 par Sacrip'Anne

Pardon, le billet est ancien et du coup je ne suis pas remontée, nam.

Je crois qu'ici, vu l'humeur des "phobiques", ça ne sauverait même pas les apparences !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

:) :devil: ;) 8-) :p :-D :sick: 0:-) :blush: @-I :-( :heart: :-* :gasp: p-) :mute: >< :sarc: :badass: :yum: :?:

La discussion continue ailleurs

1. Le lundi 5 novembre 2012, 16:44 par Blog de Raphael Isla

Mariage pour tous

Désolé d’être un peu monomaniaque en ce moment, mais il me semble que c'est important. Vous n'avez peut-être pas remarqué, mais les média traditionnels diffusent beaucoup le message des personnes opposées au mariage pour tous. Nous avons besoin d'aide....

URL de rétrolien : https://sacripanne.net/trackback/1885