Ca fait trois fois dans ma vie que je cause aux impôts, pour des questions d'erreurs ou de choses que je ne comprends pas.

Ca fait trois fois que j'ai une réponse archi rapide, documentée, efficace, et qui se soucie de ne pas me pénaliser à cause de leurs erreurs. Chapeau à eux et merci.

---

Impression désagréable qu'on entre dans une phase de nos vies où les mauvaises nouvelles, comme celles qui ont émaillé cette année, vont plutôt aller en augmentant. Faire le constat que du coup, autant profiter de ce (ceux) qui va (vont) plutôt que de voir ce qui va mal par pure... non-volonté d'aller bien. Parfois pas si simple.

---

Toujours un peu effarée quand on arrive à ne pas se comprendre à un point que c'en est incompréhensible, avec un autre terrien. Voyez le genre ? Toujours du genre à me demander pourquoi ou comment, si oui ou non mon putain de caractère, ou si j'avais fait autrement, et si... Gagner en sagesse et se dire que ce qui compte, ce sont les vrais proches. Ceux qui ont déjà fait la preuve qu'ils acceptent votre soutien quand ils en ont besoin et vous offrent le leur inconditionnellement, pareillement.

Pour ceux là ça vaut la peine de creuser, encore et encore, d'accepter de ne pas se comprendre parfois et de s'entendre souvent, très fort.

Pour les autres... what for ? Après tout, on est 7 milliards, il y a matière à s'occuper dans le monde sans s'offenser que parfois, ça veut pas. Ni en faire des tonnes.

---

Heureuse de ma micro tribu, des moments de douceur, de partage, d'amour qu'on s'offre. Ca, ça vaut la peine, plus que tout au monde.

Commentaires

1. Le mardi 11 septembre 2012, 17:30 par Franck

Je me suis fait la même réflexion à propos des personnes qui bossent aux impôts. Efficaces, rapides, précis et pas chercheurs de poux dans la tête, bref une administration comme je voudrais qu'elle soit partout !

2. Le mardi 11 septembre 2012, 17:31 par Franck

Et j'ajoute que c'était quel que soit ce qui m'amenait à les joindre ou eux à me joindre, comme pour mon dernier contrôle fiscal qui aura duré environ 1 minute, le temps de répondre à une demande de précision par téléphone !

3. Le mardi 11 septembre 2012, 17:39 par julio

Aller courage, ta un sale caractère ? bien sa veut dire que tu a du caractère ! :badass:

4. Le mardi 11 septembre 2012, 18:20 par Gilsoub

Comprendre les terriens ? déjà que des fois j'ai du mal à me comprendre moi même ! Quoique certains pense que je suis pas forcément terriens...

5. Le mardi 11 septembre 2012, 20:02 par Eli

Même expérience au mois de juin avec Luce, et la dame n'a pas hésité à faire "comme si" on avait eu tout bon au départ, ce qui n'était pas le cas.
Ca faisait plusieurs centaines d'euros d'impôt en moins... Et quelle gentillesse aussi. J'ai apprécié et en effet, ce n'est pas la première fois.

Professionnellement en revanche, il m'est arrivé récemment de tomber sur de vrais sales c.... dans cette même administration. Comme quoi...

6. Le mardi 11 septembre 2012, 21:50 par Floh

Hey, j'aimerais trouver le temps de te faire un mail et prendre le temps de te lire, pour m'assurer que tout va quand même pour le mieux...même si ta conclusion me rassure.
Je te fais plein plein de bises ma belle, je suis là en pensées à défaut de mieux et m'excuse pour le reste :heart:

7. Le mardi 11 septembre 2012, 23:05 par lilou la teigne

émetteur->récepteur, parfois les mots deviennent compliqués alors que tu parles de la même chose.....dur, dur.
Et puis avoir un sale caractère est signe de caractère, alors gardes le.

8. Le mercredi 12 septembre 2012, 06:48 par mirovinben

Je reprends complètement à mon compte ce "Comprendre les terriens ? déjà que des fois j'ai du mal à me comprendre moi même !" de l'extraterrestre (?) Gilsoub...

9. Le mercredi 12 septembre 2012, 08:58 par Sacrip'Anne

Franck, allez, que les bonnes ondes de la bonne volonté et de l'efficacité se dirigent vers tes papiers !

julio je n'ai pas mauvais caractère en permanence, hein, mais face au déni, par exemple, de gens qui considèrent que leur façon de voir est la Vérité gravée dans le marbre, ou devant quelque chose que je ressens comme injuste, je tends à ne pas laisser faire et à ne pas forcément avoir envie de le faire avec douceur et diplomatie...

Gilsoub, spa faux !

Eli, ça fait du bien, hein ? Je ne sais pas d'ailleurs si les équipes sont les mêmes, avec les mêmes méthodes, pour les particuliers "tout venant" et les pros ?

Floh, don't worry, tout va bien :) Mais j'aimerais être tout près pour venir prendre des nouvelles en direct ! (et en son, hinhinhin). Ceci dit tu as la meilleure raison du monde de ne pas avoir le temps. Ou la pire. Je ne sais :heart:

lilou, tu as raison, va. Et sinon, comme pour julio :)

mirovinben, s'toujours pas faux !

10. Le mercredi 12 septembre 2012, 13:32 par Raphaelle

Le dialogue de sourd, ça, je connais. Je pense que ça m’énerve à peu près autant que toi! Ta formule est tellement juste que je vais sûrement te la repiquer (si tu veux bien) "quand on arrive à ne pas se comprendre à un point que c'en est incompréhensible".

Heureusement qu'il y a le reste, et ces beaux humains autour de toi. Je t'embrasse

11. Le mercredi 12 septembre 2012, 16:08 par Sacrip'Anne

Raphaëlle, c'est ça, se concentrer sur les essentiels.

12. Le mercredi 12 septembre 2012, 20:42 par Heidi

C'est marrant comme on reste sur la même longueur d'ondes : j'ai repris le boulot avec la ferme intention de réorienter mes priorités (moins de stress, de pression et de course après le temps) et d'arrêter de vouloir plaire à tout le monde : recentrage sur mes-miens et mon-moi !
espérons que ça dure mais pour le moment, je suis super bien !!! 0:-)

13. Le mercredi 12 septembre 2012, 22:05 par Madleine

J'ai une micro-tribu encore plus micro que la tienne puisque plus que 2 depuis quelques années, mais il suffit d'un échange de sms ou d'un coup de fil dans la journée avec les 2 autres pour que ça re-fonctionne à 4 et fasse oublier le reste !

(je confirme également pour les impôts comme quoi vive les fonctionnaires ! je lance un débat là tu crois ? :p)

14. Le jeudi 13 septembre 2012, 00:21 par gilda

Tiens, oui, moi aussi pour le peu de contacts directs que j'ai dû avoir avec les services des impôts, plutôt agréablement surprise - en même temps on est des petits joueurs, les sommes en jeu ne sont jamais immenses -.

Mauvaises nouvelles : en ce moment nous sommes tous les uns pour les autres porteurs potentiels de mauvaises nouvelles économico-professionnelles. Ajoute à ça que mécaniquement plus on avance en âge plus les personnes que nous connaissons aussi et que donc la probabilité de mauvaises nouvelles de santé augmente et ça fait que c'est un peu inévitable cette tendance lourde en ces temps.
Que faire ?

Marrant, en lisant la part de ton billet sur l'incompréhension, je songeais aux champions du déni et je vois que tu mentionnes ce problème précis en commentaire. Je peux donc confirmer que non ce n'est pas ton mauvais caractère c'est simplement que se retrouver en face d'un déni en dépit du bon sens - parfois on a même des traces écrites, on est donc certaines de n'avoir pas inventé ce qu'on avance -, c'est insupportable. Je ne sais toujours pas quoi faire quand j'y suis confrontée. Des idées ?

15. Le vendredi 14 septembre 2012, 09:28 par Sacrip'Anne

Heidi, coupine, va ! Pourvu que ça te dure, alors. :heart:

Madleine, oh, tu sais, internet, c'est plus ce que c'était !

Gilda, ça ne va pas te plaire, mes idées. Arrêter de regarder les "preuves" qu'on ne déconne pas à pleins tubes. Que l'état dans lequel on est, on ne l'a pas provoqué seule. Et puis... laisser l'éloignement faire son travail d'apaisement (ça peut être long). Faut avoir assez de bonnes raisons pour se résoudre à ça, comme dirait Luce, avant, c'est qu'on a quelque chose à apprendre sur soi au passage qui n'est pas encore assimilé.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

:) :devil: ;) 8-) :p :-D :sick: 0:-) :blush: @-I :-( :heart: :-* :gasp: p-) :mute: >< :sarc: :badass: :yum: :?:

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://sacripanne.net/trackback/1868