Avez-vous remarqué ?

Il y a ceux qui insèrent, et ceux qui empilent.

Non ce n’est pas cochon.

Il s’agit des emails.

Pour répondre.

Il y a ceux qui insèrent leur réponse dans le corps du mail original, paragraphe par paragraphe, et ceux qui empilent leur réponse au-dessus.

Je fais résolument partie de la deuxième catégorie, mais il se trouve que je connais beaucoup de gens qui insèrent.

Ca m’amuse, les inséreurs, je me dis que du temps des lettres en papier, peut-être qu’ils auraient passé du temps avec des ciseaux et de la colle, à découper la phrase originale, la coller, puis écrire dessous leur réponse ?

C’est bien fait, la technique, quand même ! Et puis ça épargne de faire copiste ou copieur, d’autant que les lettres en papier, souvent, on les écrit recto verso.

A l’inverse, je dois leur reconnaître plus de sérieux : ils oublient beaucoup moins de répondre à une partie du message et sont moins casse-pieds que les dans mon genre qui répondent et puis renvoient un message « au fait ! » et un autre « et j’ai oublié d’te dire !!! ».

Mais cette tendre moquerie pour les deux parties, hors nous révéler des traits de caractère très parlants sur nos interlocuteurs, n’est surtout qu’un prétexte à dire que j’aime les emails. Les écrire, en recevoir. J’aime que les moyens modernes nous permettent de renouer avec les relations épistolaires (mais pas que).

Commentaires

1. Le jeudi 15 décembre 2011, 00:00 par andrem

Bon sang mais c'est bien sûr. Je n'avais jamais remarqué qu'on pouvait insinérer.

Ouais, mon correcteur me souligne le mot d'une belle ondulation rouge, mais j'aime énerver mon corrector Victor du Renar-en-Feu. Tiens, il s'énerve encore.

Depuis dix ans que j'imêlise, jamais l'idée ne m'avais traversé le cerveau. Elle a peut-être commencé, mais j'ai le cerveau lent, et n'est pas encore arrivée à destination. Faut dire que ma pratique obstinée de la lettre manuscrite avec enveloppe timbrée et facteur des pététés vélo et casquette, que même Madame de Sévigné était déjà passée au SMS que moi je continuais encore, ne m'avait pas rendu perméable au mécanisme de l'insertion.

Il était temps que tu fasses ton coming août, en ce décembre sans queue ni tête. Je me décrète Grand Insinéreur en Chef, repos. Et que le grand cric croque mon correcteur, qui n'en peut plus.

2. Le jeudi 15 décembre 2011, 00:01 par andrem

Oups, je suis prems.

3. Le jeudi 15 décembre 2011, 05:19 par Valérie de haute Savoie

Je suis comme toi spécialiste du mail qui suit le mail pour rajouter ce que j'ai oublié de dire juste avant.

4. Le jeudi 15 décembre 2011, 06:34 par mirovinben

Je pratique les deux techniques selon que le mail de départ appelle ou pas de nombreuses réactions de ma part.

Dans l'empilation (ou empilage ou empilement si vous préférez), il y a deux écoles. Avant (au dessus) ou après le texte initial. J'avoue préférer le "Avant"...

5. Le jeudi 15 décembre 2011, 07:35 par Sacrip'Anne

andrem, que ta réponse vaudrait d'être coupée et affichée au mur tant elle me ravit !

Valérie, huhu. Coupine.

Mirovinben, même école, c'est désagréable, sinon, à réception, d'être obligé de descendre en bas de son propre message pour y trouver réponse, je trouve !

6. Le jeudi 15 décembre 2011, 07:48 par Floh

Résolument une empileuse aussi! En fait, j'aime vraiment moyennement les "inséreurs", même si je comprends le principe et qu'en effet, ça permet de ne rien oublier, mais je trouve ça presque un peu "raccourci" et facile. Et je me retrouve aussi dans ce plaisir de recevoir de la lecture, comme à l'époque des lettres papier, donc d'un "vrai mail" qui a sa propre structure et ses propres phrases ;)
Mais du coup, je suis également une pro du "ah j'ai oublié, juste pour te dire..." :D

7. Le jeudi 15 décembre 2011, 08:28 par Luce Luciole

Je suis généralement empileuse, mais il m'est arrivé d'être inséreuse, selon à qui je m'adresse. L'insertion c'est en générale pour une réponse qui se veut claire de chez claire, sur des sujets sensibles, des disputes, ou des questions techniques. L'empilement c'est pour tout le reste.

Parfois, quand je répond à un de tes mails, il me vient cette idée que nous entretenons une relation épistolaire, je pense alors à des textes de théâtre que j'ai eu a travailler, issus parfois de lettres échangées pas seulement entre amants mais entre amis aussi. Bien souvent c'est ce qui nous reste pour raconter la vie de ceux qui ont été, je pense à Frida Khalo que j'ai fait travailler récemment. Et je ris en imaginant qu'un jour peut être nos échanges trouveront une place sur la scène d'un théâtre. Ah, ah, là je viens de te mettre un p'tain de pression ! MDR !!!

Et un coucou pour Andrem dont j'aime toujours autant les commentaires

8. Le jeudi 15 décembre 2011, 08:42 par swahili

Après le com d'andrem, on se sent bien pâlichon....alors je vais faire court : moi, j'insère au boulot et j'empile dans le privé !

9. Le jeudi 15 décembre 2011, 08:56 par Sacrip'Anne

Floh, ah oui, moi je les aime tous, ceux qui m'envoient des mails sympas / intéressants !

Huhu. Ps du ps !!

Luce, alors tu sais, ils vont rire, et pleurer, j'espère, si un jour... (et je résiste pas mal à la pression, en fait !!) :)

swahili, oh ! Une ambidextre !!!

10. Le jeudi 15 décembre 2011, 08:57 par lilou la teigne

J'empile avant et j’insère avec une couleur différente en fonction du mails reçu.
Mais bon chacun sa technique finalement l'important étant de ce faire plaisir.

11. Le jeudi 15 décembre 2011, 10:11 par Sacrip'Anne

lilou, tout à fait ! Je suis absolument d'accord.

12. Le jeudi 15 décembre 2011, 11:34 par drenka

Y en a juste un genre qui me hérissent le pwal, c'est les inséreurs qui ecrivent en CAPS LOCK pour faire la difference entre le message precedent et leurs commentaires. On a l'impression de se faire engueuler...

13. Le jeudi 15 décembre 2011, 12:04 par K

Les deux ! Et lorsque je n'insère pas, j'ai "tendance" à numéroter point par point. Etonnemental non ?

14. Le jeudi 15 décembre 2011, 12:22 par Madeleine

Je suis empileuse ou inséreuse c'est selon et ça me convient de ne pas être rangée dans une ou l'autre catégorie :p J'avoue juste une préférence pour l'empilage qui permet de relire plus facilement.
Sinon j'ai une question perso :) Pourquoi lorsque tu réponds à certains mails, la moitié des réponses précédentes est amputée ?

15. Le jeudi 15 décembre 2011, 13:00 par Sacrip'Anne

drenka, y en a une au bureau comme ça qui n'écrit QUE en Caps lock. Et qui ne comprend toujours pas quand on lui explique que ça ne se fait pas. Elle trouve ça plus joli, et plus assorti (sic) à son écriture manuscrite (qui est un peu en caps lock, aussi). Arg.

K, nan, ça ne m'étonne pas de toi, en fait !

Madeleine, je n'en ai aucune idée. Et j'ai des tas de gens avec qui j'ai des échanges non amputés, alors je dirais que ce sont nos boîtes mails qui en bouffent au retour. :-D

16. Le jeudi 15 décembre 2011, 13:52 par Flo

j'aime pas les inséreurs. je trouve cela limite mal poli, limite "je ne fais pas d'effort pour structurer ma réponse".
alors que mon chéri lui, ne fonctionne que comme cela... grrr...
Je ne l'utilise qu'à la fin des engueulades, par lassitude, ou alors dans le milieu pro, où il faut répondre à toute une liste de actions ou de questions.

17. Le jeudi 15 décembre 2011, 13:54 par Flo

(et au fait ce nouveau blog n'est pas (encore) bloqué par le FW de mon boulot \o/ )

18. Le jeudi 15 décembre 2011, 14:26 par Sacrip'Anne

Flo, oh "ne pas aimer", à ce point là ? Moi ça m'amuse, surtout, nos différences de tournures de pensées. Mais l'idée c'est d'échanger des mots, non ?

(Et youhou pour le FW !!!!! \o/)

19. Le jeudi 15 décembre 2011, 14:46 par Flo

p'être mon côté vieux jeu...
justement, je trouve l'échange biaisé par ce mode de réponse, où l'autre personne ne choisit de ne répondre qu'à des extraits, parfois sans même prendre le mail dans son intégralité... bref je me sens "interrompue", "démantelée" dans mon discours, comme si on jugeait que mes écrits se "démontaient"....
bref oui je n'aime pas ce mode de réponse, mais bien forcée de faire avec, car beaucoup l'utilise....

20. Le jeudi 15 décembre 2011, 14:56 par sleabo

Faut quand même admettre que dans certains contextes, notamment professionnel, l'insertion me semble l'outil parfait pour soit démonter point par point l'argumentation qu'on t'assène pour te reprocher des choses, soit répondre à une demande technique en plusieurs étapes...

21. Le jeudi 15 décembre 2011, 18:51 par Jenny

Je pratique l'empilement quand le message est court mais l'insertion quand il est long.

Non pas par paresse mais parce que pour répondre à tous les points d'une missive longue, je dois la relire et qu'autant relire une lettre ne me gênait pas, relire un mail en étant obligée d'utiliser la souris pour se déplacer, retrouver le passage auquel on souhaite réagir, ben moi je trouve ça très malaisé (et franchement pénible).

Ce qui m'énerve énerve énerve par contre c'est les messages qui récapitulent tous les précédents avec les plus anciens qui se trouvent réduits à quelques lettres de large !

22. Le vendredi 16 décembre 2011, 07:20 par Sacrip'Anne

Flo, j'ai un écho dans l'oreillette qui prétend que "ça fait plus geek". De là à dire qu'on est en pleine querelle entre les anciens et les nouveaux !

(Mais l'utilisation en mode engueulade a été une vraie révélation pour moi. J'hésiterai pas, le jour où besoin !)

sleabo, admettons, admettons !!! :-D

Jenny, ah oui, pareil sur le message d'origine qui tient sur une colonne d'un caractère ! Mais bon. C'est ça d'être bavardes du clavier !

23. Le vendredi 16 décembre 2011, 12:56 par Gilsoub

Si j'empile, il m'arrive d'insérer pour certaine réponse qui demande du point par point. Sinon un troll régulier de certaines listes de diffusion, c'est ceux qui t'explique qu'il faut répondre APRÉS le message d'origine. En générale se sont des vieux de la veille sur le réseau et qui se rappellent encore des règles des newsgroup. Cela nous a valu de belle prise de bec sur la liste Monmac entre autre...

24. Le vendredi 16 décembre 2011, 13:29 par Sacrip'Anne

Gilsoub, oui mais newsgroup et mail, c'est pas la même chose !!!

25. Le samedi 17 décembre 2011, 14:30 par des fraises et de la tendresse

Moi j'insère mais quand une amie empile, j'empile avec elle. Comme les vraies lettres et les vraies cartes, les e-mails se perdent. Y a plus d'saison ma bonne dame.

26. Le samedi 17 décembre 2011, 15:02 par Sacrip'Anne

des fraises etc j'écris encore des lettres en papier avec un stylo, souvent pour des mots d'amour ou d'amitié :-)

27. Le samedi 17 décembre 2011, 22:51 par Tomek

J'ai tendance quant à moi à plutôt insérer quand je veux réagir précisément à plusieurs points du mail, qu'il soit long ou pour le boulot, ça évite d'oublier quelque chose et aussi de dire à chaque paragraphe de l'empilage "à propos de...", "en ce qui concerne...", "sinon...". Je trouve ça pratique.

Mais ça m'arrive parfois aussi d'empiler, la réponse en haut de préférence, c'est plus direct & pratique, donc, aussi.

Un stylo ? C'est quoi ? (déjà que mon écriture était toute pourrite plus jeune, là ça devient immonde à force de ne quasi plus écrire que par clavier interposé)

28. Le lundi 19 décembre 2011, 07:28 par Sacrip'Anne

Tomek, ah oui, l'écriture manuscrite se dégrade de manque de pratique, je confirme !!!

Mais c'est chouette d'écrire des mots d'encre sur le papier, quand même... :)

29. Le mercredi 18 janvier 2012, 22:06 par Eric

Mais je l'ai loupé ç'ui-ci !
J'empile en perso. Mais tu le sais ;-)
Et j'insère en professionnel histoire de ne rien oublier, quand je réponds... Parce qu'il y a beaucoup de déchets dans ma boîte mail pro, à commencer par ceux qui abusent du «répondre à tous» ou qui méconnaissent l'usage du champ Cci.

@ Sacrip'Anne : Tu devrais dire à ta collègue qui écrit en majuscules (j'ai un scoop : il existe l'équivalent français de CAPS LOCK :-P) de le faire en Comic Sans, histoire de se faire passer définitivement pour une naze.

30. Le jeudi 19 janvier 2012, 08:20 par Sacrip'Anne

Eric, que tu aies loupé un billet qui parle d'insertion, franchement, ça me troue le cul :-D

Sur ces propos élégants autant que matinaux, je commence à voir une tendance lourde se dessiner sur les empileurs privés inséreurs professionnels.

Et ma collègue, en plus, elle fait de la PAO, imagine.

31. Le jeudi 19 janvier 2012, 10:00 par sleabo

Hey ! Claaaaasse !! :-D

32. Le jeudi 19 janvier 2012, 10:10 par Sacrip'Anne

sleabo oui, hein ? :p

33. Le jeudi 19 janvier 2012, 13:07 par Madeleine

Pour faire suite à ton com n°30, c'est ce que se dit la poule après chaque oeuf passé par le gros bout :-D

(je concentre mes commentaires car il y a longtemps que je n'étais pas venue te lire ;))

34. Le jeudi 19 janvier 2012, 13:36 par Sacrip'Anne

Madeleine, ça me rappelle une blague débile. Tu connais le pire moment dans la vie d'une poule ?

C'est quand elle passe du coq à l'âne.

Ok je sors !

35. Le dimanche 29 janvier 2012, 21:25 par gilda

Je viens de redécouvrir une sous-catégorie en ouvrant ma boîte mail : ceux qui insèrent après avoir expurgé une partie du message initial.
(et ça fait parfois mal de voir quel bout des phrases ils ont retenu un peu comme quand on donne une interview et qu'on s'aperçoit que nos propos ont été tronqués dans un sens qui n'est pas tout à fait celui qu'au complet on leur donnait).

36. Le lundi 30 janvier 2012, 08:22 par Sacrip'Anne

Florence les signalait aussi dans son commentaire, Gilda, et oui, je vois bien ce que vous voulez dire...

Mandieu, on va faire une étude sociologique détaillée, j'le sens bien !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

:) :devil: ;) 8-) :p :-D :sick: 0:-) :blush: @-I :-( :heart: :-* :gasp: p-) :mute: >< :sarc: :badass: :yum: :?:

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://sacripanne.net/trackback/3