Est-ce étonnant si depuis hier, un muscle contracté ou froissé, que sais-je, me torture du côté de l'omoplate ?

Je veux dire... y en a qui me pompent l'air, au bureau (d'où difficulté à respirer ?), et puis j'en ai plein le dos...

Et y a ma gamine qui s'approche du Qatar avant de choper sa correspondance pour la Thaïlande. Et le fait qu'elle soit avec son père ne m'est qu'à peine un soulagement.

Soudain elle me paraît si petite pour arpenter le si vaste monde, et si loin de moi...

Qu'on ne s'y trompe pas, je suis contente pour elle, qu'elle voit d'autres horizons, qu'elle en ait la possibilité.

Mais ça pince, quand même.

D'ailleurs, sous l'omoplate, ça pince...