En un éclair nous voici passés de la rentrée aux premières "petites vacances" (pourtant que certaines journées sont longues...)

Les enfants ont pris leurs marques dans leurs écoles respectives à une vitesse impressionnante.

Cro-Mignonne fait un début de 6e des plus brillants. J'ai vu l'autre jour sa prof principale qui, en dehors d'affinités de littéraires, m'a semblé heureuse de m'en dire du bien. On a passé un long moment à commenter le plaisir d'avoir de ces élèves. Un chouette moment.

Le Lutin semble bien s'être fait au collège aussi. Quant à Lomalarchovitch, il râle les jours sans école. C'est vous dire que l'adaptation n'est pas trop difficile.

On a passé le début d'automne à s'habituer à nos nouveaux rythmes, à faire du vélo (je fais comme les mômes et je vais me réhabituer à l'équilibre à deux roues en faisant des slaloms entre les arbres du square), à essayer de résister à la passion envahissante du dernier né pour la Reine de Neiges (il chante la fameuse chanson en faisant les gestes des bras, l'école n'a pas encore gagné sur sa gender fluidité).

On a fêté l'année de présence de Maïa chez nous, c'est allé vite. Elle reste une sauvageonne, mais une sauvageonne qui réclame le câlin du matin dans mes bras et la caresse du soir dans le lit de Lomalarchovitch. On s'accorde bien, elle et nous.

Bref, on vit plutôt heureusement. C'est doux comme un début d'automne au soleil et ça fait du bien à tout.

SachaAnneVelo.jpg