Alors, à la suite de mon dernier lumbago cet été, je me suis mise à aller à la piscine.

J'y suis allée tranquillement, avec ma brasse de grand-mère, jusqu'à nager mon kilomètre, pas rapidement mais sûrement et sans interruption.

Contrairement à l'avis général, je ne m'ennuie pas (d'autant que j'ai souvent de la musique dans les oreilles), ça ne m'embête pas d'y aller même quand il ne fait pas beau. Certes, c'est plus simple de se rhabiller quand c'est culotte et robe d'été que quand il faut enfiler des chaussettes sur peau humide, mais ce petit rendez-vous avez moi-même me fait du bien dans la tête (et peut-être dans le dos ??)

Quoi qu'il en soit, encouragée par les nageuses mes amies, j'ai, ce midi, innové de deux façons :

- nagé comme il se doit en tenant ma droite dans le couloir dans la partie "nawak" du bassin. OK, j'étais la seule, du coup ça ne m'a pas vraiment simplifié la vie rapport aux croisements de nageurs rageux, mais au moins j'avais le sentiment et la fierté de faire les choses comme il se doit ;

- introduit dans ma brasse de grand-mère environ 20 % d'autre chose, à savoir un peu de crawl et un peu plus de brasse coulée.

(A destination de Shaya, y avait priorité aux mômes en vacances pour les planches et y en avait plus. Du coup je songe à m'en acheter une comme ça je suis sûre d'en avoir une).

Alors clairement, niveau souffle, c'est plus exigeant. En revanche j'ai chopé un début de truc sur la brasse coulée, ça allait bien sur la synchronisation.

Pour le moment j'ai réussi à faire environ 3/4 de longueur à la fois avant de me noyer dans mes propres bronches (en plus j'avais bien de la ventoline, mais dans le tiroir du bureau, pas dans le sac de piscine, ce qui est un peu trigger pour les asthmatiques, du coup j'ai cherché à assurer avant tout). Pour le crawl c'est clair que là tout de suite, on y va par quart ou tiers de longueur à la fois.

Mais, à ma grande satisfaction, si j'ai pris mon temps pour récupérer en nageant plus lentement, je ne me suis pas arrêtée !

Du coup me voici complètement HS cet après-midi mais avec la sensation d'avoir fait quelque chose en plus et d'avoir un point de départ pour la suite, et ça c'est bien chouette.

Et puis voilà, plouf.

(Message de service : pas de buée sur les lunettes)