Un petit matin frisquet de début septembre.

Lomalarchovitch, joyeux, est en route pour l'école.

Arrivé là-bas et débarrassé de son sac et de son ciré, il s'allonge de tout son long dans le couloir. Hilare mais résistant.

Remise d'aplomb du jeune homme, installation en position debout face à la porte d'entrée de la classe, prêt à franchir le seuil.

Refus d'obstacle : "non je ne veux pas y aller".

Câlins, questions, rebisous, allez zou, on y va.

"Non, je ne veux pas y aller".

Alors la maîtresse se penche vers lui et lui glisse un "viens, on va sortir la pâte à modeler, ce matin".

Sourire lumineux du gamin, déjà dans la classe sans un regard en arrière.

Elle a tout compris, la maîtresse.

(À la décharge de Lomalarchovitch, l'école, c'est rigolo, mais découvrir qu'il faut y aller 4 jours par semaine c'est peut-être un peu étrange. Et surtout, ces mômes qui pleurent et hurlent à la mort pour ne pas entrer, c'est carrément stressant pour tout le monde. Moi aussi si j'avais trois ans je me dirais que si le môme d'à côté hurle comme ça, il doit avoir de solides raisons :D)

RouteEcole.jpg