Or donc il y a des travaux chez nous, ça rend tout compliqué, de la circulation piétonne dans le quartier au stationnement.

Mais l'eau chaude, je ne l'avais pas vue venir.

Enfin partir, plutôt.

Il y a quelques jours on nous annonce, comme ça, de but en blanc, par une affiche aussi insensible qu'impersonnelle, que de l'eau chaude (et du chauffage mais ça on va survivre), y en aura pas, de hier soir 20 heures à demain 20 heures, environ.

48 heures sans eau chaude.

Ouh lala.

Challenging.

J'ai donc le plaisir de vous annoncer que ma cuvette bleue achetée fort récemment pour un tout autre usage contient précisément de quoi arriver propre au bureau ce matin.

3 litres d'eau à 90 ° degrés + 6 "brocs à rincer les cheveux de Lomalarchovitch" d'eau froide = une température environ fréquentable malgré le cul qui pèle dans la douche le matin. Le dit broc est d'ailleurs bien pratique pour se verser de l'eau dessus.

OK la sensation de réveil en douceur y est carrément moins, mais le résultat est là, je suis propre.

Je vais tenter de vous épargner l'enquête sur la toilette des trois hommes de la maison, j'ai "un peu" peur qu'ils soient moins hardis que moi sur ce coup.

Plus que demain et le retour à la civilisation de l'eau chaude. Hâte.

Travaux.jpg