Alors disons le clairement, je trouve ça compliqué, cette année, de souhaiter bonne année avec un enthousiasme délirant.

Je veux dire : l'état du monde. Les présidentielles. L'absurdité.

Ok tout est possible et tout peut arriver vite. Souhaitons-nous donc, collectivement, des retournements positifs majeurs et rapides sans trop de casse (mais bon.)

Chez nous la fin d'année a été parsemée de petits bonheurs et de petites douleurs : le boulot, les arbres coupés, la perpétuelle organisation, les comptes toujours en tête, compensés par des enfants pétillants, des vacances chargées mais bienvenue, des petits plats de folie, des rigolades félines.

On commence 2017 sous le signe de la blanquette, du froid et donc des plaids doux et chauds, de la fatigue quand même, des câlins félins, des frustrations qui ne se sont pas évaporées avec le bout d'an mais aussi aux joies de voir les enfants pousser droit.

Concentrons-nous sur les petits bonheurs, plus que jamais.

Une belle année à vous, autant qu'on puisse, autant qu'on arrive à rendre le monde meilleur. Prenez soin de vous.