10 juin : dans la presse progagandiste locale. "Démarrage des travaux de la rue où j'habite le 1er juin.

Je dois être vraiment étourdie, j'ai rien vu. Ou alors la presse propagandiste véhicule quelques erreurs ou approximations ?

12 juin : ohhhhhhh ! Des beaux papiers sur les voitures ! Un magnifique arrêté qui explique tout. Bon. Personne n'y comprend rien. On intuite toutefois qu'il serait prudent de dégager les voitures lundi matin au plus tard.

15 juin : il y a moins de voitures mais rien ne se passe.

16 juin : il y a moins de voitures mais rien ne se passe.

17 juin : il y a moins de voitures mais rien ne se passe.

18 juin : il y a moins de voitures mais rien ne se passe.

19 juin : il y a... des plots de béton au sol \o/ Enfin un !!! Il s'est passé quelque chose !!!

La rue perpendiculaire doit changer de sens. Au fil des jours, les indications sont masquées dans l'ancien sens interdit. En revanche, à part une barrière vauban qui se déplace au gré des besoins des riverains, rien n'indique que l'ancien sens permis est désormais interdit. Oups.

20 juin : un samedi matin (donc), il y a des ouvriers qui murent le passage dans le patio qui longe le début de la rue.

Dans l'après-midi il y a un trou dans le mur.

22 juin : il n'y a plus de trou. Il n'y a plus de mur.

24 juin : oh la belle double palissade qui obstrue la rue ! Enfin de l'action !!! Mais où est le passage pour les piétons riverains ?

25 juin : Oh tiens, un trou dans la palissade en tôle. En revanche faut enjamber la structure en bois. Mais bon.

26 juin : tiens, le passage est entièrement ouvert. Merci les ouvriers, riverains ? Ou la mairie ?

Pendant ce temps, à l'autre bout de la rue, chacun s'engouffre joyeusement dans son sens préféré. Le seul problème c'est qu'on ne peut pas s'y croiser. Les panneaux de l'ancien sens autorisé indiquant le sens de circulation sont toujours en place.

Boum ! L'accrochage ! Ah mais tiens, ça ne serait pas la mairie, qui est en charge de la signalisation ?

30 juin matin : un magnifique panneau avec une belle image indique des choses assez peu compréhensibles sur la création du centre de quartier et la circulation. Las, il est posé à un endroit où aucun des automobilistes concerné ne peut le lire.

30 juin soir : ouh lala ! Le panneau à migré presque au bon endroit, dans l'ancien sens autorisé désormais interdit ! Hélas, il est semi planqué par des arbres. Ou leur feuillage. Bref, il ne sert à rien.

1er juillet (soir) : oh !! Des beaux panneaux sens interdit !!! Magnifique !

2 juillet (matin) : juste en passant dans la rue, je vois au moins deux voitures prendre fièrement le sens interdit.

On pas le cul sorti des ronces.

D'autant que vous savez quoi ? Ma voisine M, généralement bien informée, m'a dit sur le marché samedi dernier que les VRAIS travaux, ils ne vont commencer qu'en septembre.

Laule, la mairie.