Certes il y a quelques très bas. Fatigue accumulée, loopings émotionnels classiques liés à l'arrivée d'un enfant dans la maison, mais aussi quelques ajouts extérieurs et digestions de choses du passé qui s'invitent, parfois, dans notre quotidien.

Mais il y a aussi d'heureuses surprises.

J'ai réussi à lire. A lire !! J'ai lu. Plusieurs livres. Depuis la naissance de Lomalarchovitch !

Je crois qu'il s'est passé presque un an à la naissance de Cro-Mignonne avant que je ne puisse prendre tranquillement un bouquin, et j'en ai été très très malheureuse.

Dans mes lectures du moment, Julio Cortázar que Pablo me fait découvrir. C'est bizarre, parfois, mais j'aime cette écriture, comme une pensée intérieure au bord du burn out, cette sorte d'à bout de souffle comme quand on a couru après quelqu'un qu'on aime. Je le lis par petites touches, et plus il y a de touches, plus je l'apprécie. Merci Pablo.

Je viens de finir également un cadeau de ma maman, Colette journaliste (suis sur la tablette, flemme de chercher la référence, vous trouverez). Plus la peine de vous dire ma vénération pour Colette, et le plaisir de la lire dans de courtes chroniques, son format favori (un autre point commun), m'a accompagnée ces derniers jours. J'ai souri à quelques sujets fort contemporains, l'âge si peu avancé et le format squelettique des mannequins des années 20 qui faisaient disparaître de la mode les courbes féminines, la longueur des correspondances dans le métro et quelques considérations sur le manque d'entrain de l'ancêtre de la RATP. Mais aussi l'invasion du Golfe de St Tropez par les campeurs (elle ferait une crise d'apoplexie aujourd'hui). Ou le ravage de ce même endroit. A l'époque (années 3) on accusait les Nordistes de mettre le feu pour inciter les touristes à monter visiter les départements septentrionaux. Aujourd'hui ce sont les promoteurs immobiliers.

Ces jolies lectures à un moment où je n'espérais pas pouvoir en avoir sont une sorte de double cadeau. Chouette.