Elle entre, drapée dans sa toge, incarnation de la dignité. Se place face à ses lecteurs. Ravale un sanglot.

Bien. Puisque mon avenir bloguesque ne vous a guère inspirés...

Se retourne. Essuie ostensiblement une larme de crocodile avec un coin de toge. Se replace face à ses lecteurs

Parlons du passé.

Elle tente une sortie, toujours digne. Se prend les pieds dans sa toge. S'étale de tout son long. Finit par sortir en roulant, façon Stephan Eicher dans son fameux clip d'il y a longtemps

---

Plus sérieusement.

Enfin si j'ose dire.

Les plus anciens d'entre vous se souviennent peut-être de cette potacherie !

Si d'aucuns (dont je soupçonnais d'ailleurs l'absence d'humour), avaient pris à la lettre cette nomenclature de ce qui fait le Very Important Blogueur, les plus proches y avaient reconnu mes habituelles et perfides moqueries concernant l'establishment et les ceusses qui se prennent un peu au sérieux.

Toutefois je me rend compte que dans ma légèreté, j'ai créé un monstre.

Vous rappelez-vous que peu de temps après, naissait ce concept étrange de blogueurs influenceurs ? Pur plagiat !!

Plus récemment, je vadrouillais en raison d'une activité liée à mon propulseur de blogs préféré. Et je me rends compte que le concept a été honteusement pillé par un truc à vendre de la pub autour des travaux de blogueurs en utilisant le contenu desdits blogueurs pour convaincre l'annonceur !

Je suis outritude.

(Et si ce billet n'est pas DU TOUT sérieux, ça me semble quand même vraiment le fin du fin de prendre les gens pour des cons que de leur faire miroiter une quelconque VIBitude... faut croire que les gens aiment. Bref).