Lizly m'interpelle ici sur le sujet du rêve. Et bien rêvons donc !

1. Quel est votre rêve le plus fou ?
Gagner au loto sans y jouer, et ne plus avoir à travailler que pour le plaisir, pour des choses qui m’intéressent et me passionnent.

2. Votre 2ème rêve le plus fou ?
Faire le tour du monde plein de fois, pour être à chaque fois là où quelque chose de merveilleux ou d’exceptionnel se passe. Suivre les aurores boréales, voir le carnaval de Rio puis celui de Venise, tout ça !

3. Quel(s) rêve(s) d’enfant avez-vous réalisé(s) ?
Bonne question. Sans doute celui d’avoir plein de livre. Et puis un chouette amoureux, aussi.

4. Où rêvez-vous d’aller ?
Sur les îles polynésiennes, et puis quitte à être « dans le coin », en Nouvelle-Zélande !

5. Exercez-vous le travail que vous rêviez d’exercer quand vous étiez petit ?
Mmmm… pas complètement, je crois que je rêvais d’être écrivain, mais quand même, j’écris beaucoup, dans mon métier. Pas pire !

6. Quelle chanson vous évoque le mieux le rêve ?
« Confession nocturnes » d’Arthur H, je pense. Pour l’ambiance, pour le « pourquoi la vie est si belle… » tout doux…

7. Et quel film ?
« Eternel Sunshine of the Spotless Mind », sans aucune hésitation !

8. Quelle est la couleur des rêves ?
La couleur des sourires aimés.

9. Qui rêvez-vous de rencontrer ?
Hubert Reeves, je crois, dans les vivants. Et beaucoup de morts. Colette, notamment ! On rirait bien, je crois.

10. Quelle personne rêvez-vous de devenir ?
Moi, c’est déjà un objectif considérable. En travaillant sur le perfectible, tout ça.

11. Que rêvez-vous de posséder ?
Hum… Une voiture rigolote rose fuchsia ?

12. Dans vos rêves les plus fous, qui partagerait votre nuit ?
Mon Enchanteur

13. Et votre vie ?
Mon Enchanteur.

14. Comment faire rêver les autres ?
En leur lisant / racontant des histoires !

15. Et vous, qu'est-ce qui vous fait rêver ?
Ben des belles histoires, tiens.

16. Un paysage de rêve ?
Une plage, de l’eau bleue bleue bleue qui vient s’échouer sur les orteils.

17. Vivre ses rêves ou rêver sa vie ?
L’un n’empêche Melba, comme dirait mon Enchanteur.