Chers gens, les aminches.

Comme la nouvelle n'est pas encore officielle, je vous l'annonce en avant-première, assurée que je suis que vous n'irez pas cafter !

Je change de boulot !

C'est un changement dans la continuité puisque je vais faire, environ, trente mètres dans le couloir. Bosser avec ceux qui sont mes coupaings de bureau pour le moment, avec un nouveau chef que je connais depuis 5 ans, donc, au moins, mes repères ne seront pas trop perturbés.

Pour le fond, je quitte la hauteur de vues qui nous occupe pour passer du côté des méchants vendeurs, il va falloir user de plume et d'organisation, de diplomatie et d'inventivité, enfin bref, l'ensemble a l'air assez excitant, et surtout me permet de me décrasser le neurone, englué dans 7 ans de routine.

Pour la forme, ça va aussi me permettre de sortir des pattes de mon chef. Avec qui on a fait le tour des possibilités de travailler ensemble, je pense, et avec qui, au terme de plusieurs mois de collaboration courtoise mais glacée, nous nous quitterons sans trop de regrets.

Enfin pour moi, lui va morfler étant donné son très faible niveau d'autonomie sur les sujets qui vont, désormais, l'occuper.

Gniark gniark gniark !

Comme quoi parfois, le changement, ça a du bon !

(Pour autant, la réévaluation de mon salaire reste un point à négocier habilement dans les mois à venir, parce que là, marre, hein !)